RADIOCOM.org

le blog des nouvelles technologies

ARISSat-1, une analyse technique viable ! suite

ARISSat-1, une analyse technique viable !

L’analyse du fonctionnement transpondeur posait questions depuis le lancement sur un critère tout autre que celui de l’information antenne 70 Cm endommagée. Quelques informations recueillies par mesures et observations fines, ne donnaient pas satisfaction aux observateurs experts. En effet, le fonctionnement intrinsèque d’un transpondeur satellite est mesurable sur un nombre de critères essentiels et ceci depuis le sol. Il s’est rapidement avéré que l’antenne n’était pas la préoccupation majeure.

Il est rappelé que le satellite coupe brusquement son transpondeur en cours d’exploitation lors d’une phase où il doit être opérationnel. Conscient que l’utilisateur n’a pas accès aux commandes ou aux subtilités logicielles réservées au Concepteur Gestionnaire, nous attendions une information, qui obligatoirement devait émerger.
Information de fonctionnement en cas d’anomalie énergétique : Lorsque le satellite est dans l’obscurité prolongée, afin d’économiser la batterie, il passe en mode automatique « économie d’énergie ». Lorsque le satellite bascule dans ce mode prévu, il transmet pendant 40 secondes et puis s’arrête pendant 2 minutes. Ce qui était (est) constaté.

Or, le mode économique a fonctionné alors que la phase d’éclairement était sensée être favorable. Tony AA2TX, ARISSat SDX développeur du logiciel de gestion fourni une explication sur le bulletin de l’AMSAT.
Identique à nos observations, Tony était également en analyse du phénomène et il suggère une hypothèse sur le dysfonctionnement : Selon certains angles d’incidence du faisceau lumineux sur les panneaux solaires ceux-ci ne peuvent pas fournir la puissance demandée pour l’ensemble des besoins. Nous savons effectivement que la puissance peut chuter à 2,5 Watts alors que les besoins sont en moyenne de 8 Watts afin maintenir le circuit de contrôle « tension batterie » en normal. Ce dispositif est en place pour éviter des dommages sur la batterie dont la tension descendrait trop bas en cas « nuit prolongée » et donc, préserver sa durée de vie.
Cette sécurité est indispensable. D’autant que, malgré le retour d’expérience sur les anciens satellites, il suffit de changer de matière première dans les équipements pour obtenir des plages de fonctionnements dont la fiabilité n’a pas été démontrée et, finalement se faire « piéger ».
Tony précise qu’il n’est pas assuré que le fonctionnement erratique du transpondeur provienne uniquement de la charge des panneaux, le circuit de régulation pouvant être lui-même en anomalie. Y-a-t-il des réserves par télécommande ou Soft permettant de modifier les seuils en cas de disfonctionnements ?

Quoi qu’il en soit, cette explication devient cohérente vis à vis du fonctionnement constaté par certains utilisateurs. A rappelé que ces utilisateurs attentifs, partagent la même passion avec l’équipe de conception vis à vis de leur enfant, en ajoutant; vivre l’événement est une forme de soutien à distance.

F5SN

ARISSat-1, une analyse technique viable !

L’analyse du fonctionnement transpondeur posait questions depuis le lancement sur un critère tout autre que celui de l’information antenne 70 Cm endommagée. Quelques informations recueillies par mesures et observations fines, ne donnaient pas satisfaction aux observateurs experts. En effet, le fonctionnement intrinsèque d’un transpondeur satellite est mesurable sur un nombre de critères essentiels et ceci depuis le sol. Il s’est rapidement avéré que l’antenne n’était pas la préoccupation majeure.

Il est rappelé que le satellite coupe brusquement son transpondeur en cours d’exploitation lors d’une phase où il doit être opérationnel. Conscient que l’utilisateur n’a pas accès aux commandes ou aux subtilités logicielles réservées au Concepteur Gestionnaire, nous attendions une information, qui obligatoirement devait émerger.
Information de fonctionnement en cas d’anomalie énergétique : Lorsque le satellite est dans l’obscurité prolongée, afin d’économiser la batterie, il passe en mode automatique « économie d’énergie ». Lorsque le satellite bascule dans ce mode prévu, il transmet pendant 40 secondes et puis s’arrête pendant 2 minutes. Ce qui était (est) constaté.

Or, le mode économique a fonctionné alors que la phase d’éclairement était sensée être favorable. Tony AA2TX, ARISSat SDX développeur du logiciel de gestion fourni une explication sur le bulletin de l’AMSAT.

Lire la suite

Mise à jour du manuel du logiciel ARISSATTLM

Dernière mise à jours :11/08/2011

Le satellite ARISSat-1 ou Kedr a été lancé, lors d’une sortie extra-véhiculaire (EVA29), à partir de la Station Spatiale Internationale le 3 août 2011.

Le dossier regroupe les principales informations concernant ce satellite. Vous y trouverez :

via ariss.fr

Réception d’ARISSat-1 ce matin 9 août 04:32 UTC

Message en français de RS01S 9 août 2011 au passage de 04:30 UTC:[audio:http://www.radiocom.org/wp-content/uploads/2011/08/rs01s_9aout2011_0432utc1.mp3|titles=ARISSat1]

Les paramètres TLE pour le tracking du satellite ARISSat-1 disponibles

Bien que l’on puisse se contenter encore quelques temps des TLE d’ISS, il est bon de savoir que le NORAD vient d’inclure dans son fichier AMATEUR le satellite ARISSat-1 en orbite depuis le 3 août dernier.
Celui-ci apparaît sous son nom : RADIOSCAF-B.

Rappelons que si votre logiciel de tracking n’intègre pas le téléchargement automatique des fichiers TLE du NORAD, vous trouvez sur notre site le lien direct pour récupérer ce fichier, sous l’agenda à droite de la page d’infos (Eléments képlériens du jour).

Prévisions pour aujourd'hui 6 août. Logiciel DXSAT

Réception SSTV d’ARISSat-1 ce matin à 6h36


Au passage de 6h30 (heure française), le satellite est toujours en rotation sur lui-même, ce qui provoque un qsb affectant régulièrement l’image à chaque rotation.
Rappel fréquence: 145.950 MHZ FM, sur laquelle il y à alternance de messages vocaux en différentes langues et transmissions SSTV.

Les prochains passages du jour pour la France en heure UTC: 06:09, 07:46 et 22:48.

ARISSat-1 en orbite mais…amputé de son antenne UHF

Comme prévu hier lors de la sortie dans l’espace, le satellite radioamateur ARISSat-1 a été mis en orbite vers 20h45. Ce ne fût pas sans souci car dans l’après-midi, alors que les 2 cosmonautes s’activaient à préparer le déploiement du satellite, un doute subsistait sur la présence de l’antenne UHF.
La mission a donc dans un premier temps était interrompue afin de réintégrer l’objet dans ISS et de vérifier ce point.
Ce n’est finalement qu’en soirée (heure française) que le satellite a été déployé et lancé à la main par les cosmonautes.

Connu sous le nom de ARISSat-1 et Radioskaf-V, les composants du satellite radioamateur ont été assemblés en collaboration avec l’AMSAT, le Bureau de la NASA de l’Education Nationale de l’ISS Lab Project, le groupe de travail radioamateur ARISS, et RSC-Energia.

Pour marquer le 50e anniversaire du vol spatial de Youri Gagarine, il transmet via radio amateur des messages audio commémoratifs en 50 langues différentes, et des vues de la Terre d’images fixes à partir de quatre caméras embarquées dont les images sont transmises en SSTV ROBOT36.

A 14h50 UTC, Volkov et Samokutyaev sortait de la station pour commencer 5 heures et 57 minutes de tâches planifiées.

Une sortie mouvementée des deux cosmonautes russes et le timing des travaux a dû être réorganisé, entraînant l’annulation de la tâche principale « Strela » qui devait durer trois heures , et est maintenant déplacée vers une future sortie dans l’espace.

En effet, après avoir remarqué qu’une seule au lieu de deux antennes étaient en place, les contrôleurs à terre de la NASA ont demandé de reporter la tâche à plus tard dans l’EVA pour vérifier la configuration du matériel.
Après la confirmation qu’une antenne manquait, les contrôleurs ont décidé de poursuivre et de déployer le satellite, qui a été largué à 13h43 UTC.
Malheureusement, l’absence de cette antenne amputera les caractéristiques du satellite et l’utilisation du transpondeur UHF/VHF à bord ne sera pas possible.

Au cours de l’EVA, le satellite a été largué manuellement en arrière de l’ISS, de sorte qu’il ne sera pas une menace de débris dans l’avenir, il perdra petit à petit de l’altitude et se désintégrera lors de sa rentrée dans l’atmosphère.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kAzPQ13tLk0[/youtube]
Lancement réussi, après que les Cosmonautes aient déterminés qu’une antenne a été rompue à la base du satellite. On dirait qu’ait endommagé un panneau solaire également. Si vous regardez l’ensemble de l’EVA, vous comprendrez pourquoi il y avait tant de difficultés à le lancer à la main.

Revoir toutes nos infos précédentes sur ce sujet

Lancement ARISSat-1 prévu aujourd’hui

Après la réussite du test de satellite ARISSat-1/KEDR, il est maintenant prêt à être déployé. Le lancement à la main du satellite aura lieu le 3 aout 2011 lors de la sortie extravéhiculaire EVA 29. L’événement sera retransmis en directe sur la chaine de télévision de la NASA accessible via internet*. Le début de la transmission est prévue à 14H00 GMT ( 16H heure locale française) La séquence de lancement est la suivante :

heure GMT Heure Locale activité
14H30 16h30 ouverture du sas de sortie
14H46 16H46 Sortie de Arissat-1 et mise en sécurité à l’échelle
14H52 16h52 retrait des protections des panneaux solaires
15H07 17H07 Déplacement sur le site de lancement, activation des interrupteurs PWR, TIMER 1 et Timer 2, vérification des leds et déploiement
15H22 17H 22 début émission du satellite (durée du timer environ 15 minutes).

Dans les premières heures, les éléments képlériens seront assez proches de ceux de l’ISS. Pour connaitre le moment du passage d’ARISSat-1, il est possible de se baser sur les prédictions de passage de l’ISS. Ensuite ARISSat-1 aura ses propres éléments képlériens.

La durée de vie d’ARISSat-1 est estimée entre 3 à 6 mois.

+ d’infos et passages sur la France

*Egalement visible sur notre web-tv: www.radiocom.org/radiocom_tv/nasatv.htm

Tests d’ARISSat-1 en cours

Les test annoncés du satellite ARISSat-1 ont bien lieu. Nous avons pu constater au passage de cette nuit au passage sur la France de 02:00 UTC la présence sur 145.950 MHz d’une émission toutes les minutes comportant un message phonie en plusieurs langues, les informations de télémétrie en phonie également et au final, au moment de la disparition du signal hélas lors de ce passage, la transmission d’une image SSTV.
Constation: Les niveaux de réception sont trés inférieurs aux niveaux habituels de réception des transmissions d’ISS.

Réception d’ARISSat-1 au passage de 02:00 UTC:[audio:http://www.radiocom.org/wp-content/uploads/2011/07/ARISSat1.mp3|titles=ARISSat1]

Réception du 31 juillet 2011 03:37 UTC

Réception du 31 juillet 2011 03:37 UTC

Préparez vous pour les tests d’ARISSat-1 ce soir

ARISSat-1 dans ISS

ARISSat-1 dans l'ISS

Dans le cadre d’une conférence internationale sur ARISS, Sergueï Samburov RV3DR a annoncé que les essais d’ARISSat auraient lieu à partir du 30 juillet vers 19h15 TU jusqu’au 31 juillet à 14h00 TU.
Le test ARISSat-1/KEDR 2m se fera sur la liaison descendante 145 950 MHz avec des images SSTV en direct des quatre caméras, identification vocale, données de télémétrie et une liaison descendante en FM sur la sortie 70cm. A suivre avec plus de détails en approche des tests.
Selon les dernières informations, le lancement final pourrait avoir lieu dans le cadre de la mission ARISSat-1/KEDR EVA 29 (Activité extravéhiculaire EVA) le 3 août 2011.

145.950 MHz FM de liaison descendante: transmissions FM cycle entre un ID voix comme RS01S, et valeurs de télémétrie, 24 messages d’accueil internationaux en 15 langues, et images SSTV.

435 MHz – 145 MHz Transpondeur linéaire: Le transpondeur linéaire fonctionnera en mode U / V (70 cm vers le haut, 2m de Down ). Il s’agit d’une large bande passante de 16 kHz inverseuse et la convention sera de transmettre LSB sur la liaison montante 435 MHz et de recevoir sur la liaison descendante USB 145 MHz.

Beacons 145.919 / 145.939 MHz en CW: Les transmissions CW comporteront l’indicatif d’appel RS01S ID, télémétrie sélectionner, et les indicatifs d’appel de personnes activement impliquées dans le programme ARISS.

145.920 MHz SSB BPSK -1000 télémétrie: Les transmissions BPSK mettra en vedette un nouveau protocole 1kBPSK développé par Phil Karn, KA9Q. Lorsque la balise sur 145.919 MHz CW2 est actif, cela indique que l’ BPSK -1000 format est en cours de transmission. Si la balise sur 145.939 MHz CW1 est actif présent de la sauvegarde de la BPSK -400 format est en cours de transmission.

Info AMSAT via ARRL

http://www.eetimes.com/electronics-blogs/chips-in-space/4218140/The-Building-of-an-Amateur-Satellite-1

http://web.me.com/clintbradford/Work-Sat/ARISSat-1_files/QST-ARISSat1.pdf

via ED39