Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a demandé mardi au gouvernement de clarifier sa position sur l’avenir de la radio numérique terrestre (RNT), six mois après son lancement dans les zones de Paris, Marseille et Nice.

« S’il est difficile d’affirmer que l’ensemble des conditions du succès de la radio numérique terrestre sont aujourd’hui réunies, il n’en reste pas moins que l’action des pouvoirs publics peut jouer un rôle déterminant », écrit le CSA dans un pré-rapport, qui doit encore être complété avec les observations des opérateurs.

La RNT, équivalent de la TNT à la radio, qui a été lancée à la mi-juin à Paris, Marseille et Nice, peine à convaincre, aucun des grands groupes privés ni Radio France n’ayant participé à ce lancement.

« A défaut d’avoir l’adhésion des grands groupes privés radiophoniques, le rôle du service public dans le déploiement de la radio numérique apparait en France, comme en Europe, être un enjeu important », souligne le CSA qui souhaite « une clarification (…) de la stratégie pour le service public de la radio ».

Continuez la lecture sur notretemps.com