info: linformaticien.com – Réunis sous la bannière du Simavelec, les industriels de l’électronique sont en colère contre la RNT (Radio Numérique Terrestre). Dépourvue de calendrier, aberrations techniques… ils demandent avant tout de la visibilité et un vrai engagement.

Dans un communiqué, les membres du Simavelec expriment clairement leur mécontentement. Alors qu’ils « ont cru à la RNT » et se sont « mobilisés dès le début pour la réussite de ce projet ». Mais le projet RNT « s’est réduit comme peau de chagrin », regrettent-ils encore. Ils dressent ensuite la liste de toutes les problématiques rencontrées.

Les grandes radios n’en veulent pas

Tout d’abord, les grandes radios sont « vent debout contre ce projet », écrivent-ils. Pas faux : NextRadio TV est l’un des chefs de file de l’opposition depuis plus de 5 ans. Lancée en France le 20 juin, la RNT émet sur 3 villes. Au-delà, « rien de prévu, aucune visibilité, aucun calendrier ! », s’agacent-ils aussi. Effectivement, nous pouvons noter que contrairement à l’engouement suscité par la TNT, la RNT n’est absolument pas médiatisée ni même valorisée par le gouvernement actuel, ni même par le précédent d’ailleurs.

Des aberrations techniques…

Continuez la lecture