source: cbnews – Le Bureau de la Radio*, dans un communiqué, se livre à une attaque en règle contre la Radio numérique terrestre (RNT) qui sera officiellement lancée ce 20 juin en France. Pour étayer ses dire, l’association s’est ainsi livrée à un état des lieux en fournissant « les raisons de l’échec de la RNT en France » qui « faute de modèle économique pertinent, ne représente que des charges d’exploitation conséquentes pour les radios, dans un contexte économique général défavorable ». Au chapitre des ratés, « les incertitudes économiques, liées à un parallèle inopérant entre la radio et la télévision », mais aussi les « conditions techniques arbitrées tardivement » ou encore la « mise en retrait de la radio publique » qui « confirme l’impasse des choix opérés », selon le Bureau de la radio. Mais également « une procédure de sélection contestable » ainsi que la numérisation de la radio qui « est déjà une réalité grâce à Internet, avec un potentiel plus attractif ». De même, pour enfoncer le clou, l’association dresse la situation « d’échec » de la RTN dans certains pays étrangers tels que les Etats-Unis avec un taux d’équipement de seulement 4% de la population et de 4,8% en Allemagne, le Royaume-Uni qui a du « renoncer à décider d’une date d’arrêt pour la diffusion analogique de la radio » ou encore l’Autriche où les tests sont « sans cesse repoussés » et la Belgique où les discussions sont repoussées à « encore au moins deux ans ».

Le Bureau de la radio tacle au passage le Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes (SIRTI) qui a récemment appelé de ses voeux une intervention du gouvernement sur la RNT. L’association l’accuse de manquer dans sa demande de « discernement » dans le soutien au lancement de la RNT « qui n’entraînera que des charges de diffusion supplémentaires sur un marché publicitaire en baisse, sans apporter ni la moindre valeur ajoutée tangible à ce média déjà performant et attractif, ni de réponses aux attentes de nouveaux usages du public ».

* : les membres du Bureau de la radio : RTL, NRJ, Europe 1, Nostalgie, Fun Radio, RMC, Virgin Radio, RTL 2, RFM, Chérie FM, Rire & Chansons, BFM.