Un lundi matin de janvier 2017. Réveil pénible, café lampé brûlant, veste enfilée au vol et soudain tout s’arrête : « mèèè… où est mon smartphone ? ». Deux secondes plus tard, le déclic : cette chaussette ramassée en sortant du lit, puis rejetée en pestant… Vous courez jusqu’à votre chambre : le téléphone chiffonnable est bien là, sous le lit, froissé en boule.
Des smartphones aussi souples que des chaussettes en 2017 ? Pourquoi pas ?
Après tout, quelques prototypes d’écrans flexibles ont été présentés au récent Consumer Electronics Show : l’écran OLED du téléphone Youm de Samsung, les écrans IGZO de Sharp, et ceux de la tablette PaperTab d’Intel. Leur flexibilité s’apparente plus à celle d’une plaque de tôle qu’à celle d’une crêpe, mais les premiers signes sont là.
continuez la lecture:elektor