Un numéro double en hiver pour la première fois dans l’histoire trentenaire d’Elektor, ça déroute, n’est-ce pas ? Comme de se retrouver en maillot de bain sur un glacier ou en skis sur la plage… En tout cas, nous nous sommes bien amusés à le fabriquer, même si, hélas, au bout il n’y avait pas, comme en été, la carotte des vacances. Si nous l’avons fait, c’est surtout pour répondre àvotre demande, comme à celle de nos nombreux lecteurs inconditionnels de circuits petits, abordables, nombreux, variés, qui stimulent la pratique de l’électronique. C’est pourquoi la première moitié de ce numéro de janvier-février 2013 rappelle le style du traditionnel hors-gabarit de juillet-août. Les petits vélos sont réunis à l’avant, tandis que, pour équilibrer les 132 pages, on retrouve, à l’arrière, quelques gros cubes, c’est-à-dire des articles plus consistants et plus ambitieux.

L’électronique d’aujourd’hui, et surtout celle de demain telle que nous la concevons, sont incarnées par le trio d’articles embarquez LinuxArduinoet FPGA qui, à eux seuls, occupent déjà plus de 25 pages. D’autre part, la montée en puissance de dot labs, notre laboratoire virtuel sur www.elektor-projects.com, où se retrouvent les membres de la communauté d’Elektor, témoigne aussi de cet effort incessant d’adaptation de notre passion au monde, à la fois tel qu’il est et tel que nous voudrions qu’il soit.

Les traditions ne sont jamais aussi vivantes que lorsqu’elles évoluent :innovons et bousculons ensemble !

Votre satisfaction sera notre récompense.

La date de parution officielle du numéro 415-416 d’Elektor est le 16 janvier, les abonnés l’auront reçu avant.