Philippe Gabet n'attend plus que le local pour y exposer tous les trophées. (Photo Karine Danaborga)

[col-sect][column]Samedi, la présentation des vœux a revêtu, cette année, un caractère particulier pour l’association Réseau des émetteurs français (REF) union 47. Et pour cause, c’est la deuxième année consécutive que les radioamateurs de Lot-et-Garonne remportent le championnat de France. Une grande victoire pour cette discipline peu connue du grand public et pourtant accessible à tous. Le département compte 124 radioamateurs, dont deux Layracais, connus sous les identifiants F2FZ et F4LKJ ou pour le commun des mortels, Philippe Gabet, président de l’association et Didier Carrié, radioamateur.

Pour les profanes, un radioamateur se livre à des activités comme la télégraphie, la téléphonie, la transmission des images, ce qui ne représente qu’une partie de ses compétences. C’est une passion que Philippe et Didier aimeraient voir se développer. Le radioamateurisme est ouvert à toutes les catégories socioprofessionnelles et à tous les âges, à partir de 16 ans.

Pour découvrir l’univers des radioamateurs : http://ed47.ref-union.org ou contacter Philippe à l’adresse fzed47@orange.fr
via sudouest.fr[/column]
[column]Le REF Union 47 compte parmi ses adhérents une femme et deux personnes ayant un handicap qui participent ardemment au championnat de France des radioamateurs. C’est une compétition qui se déroule en trois étapes : la télégraphie, la téléphonie et la très haute fréquence (THF). À titre d’exemple, l’épreuve de la téléphonie a réuni 27 Lot-et-Garonnais sur 539 Français et 17 698 liaisons ont été établies pour le département ; rester admiratif devant tant de volonté. D’autant plus que le département, qui s’est retrouvé ex æquo avec le Maine-et-Loire (49), a pu être départagé grâce au nombre de liaisons réalisé. Philippe aimerait attirer l’attention des élus sur le besoin urgent d’un local, ce qui permettrait d’accueillir et de former de nouveaux adeptes de la radiocommunication. Et les deux compères ne manquent pas d’idées. « Ce local nous permettrait de proposer différentes activités en dehors de la formation, comme notamment de la liaison avec la lune. »

Pierre Pujol, maire, présent pour l’occasion, a souhaité féliciter tous ces passionnés pour leurs merveilleux résultats : « Je vais m’efforcer de vous trouver un local pour 2013 et je souhaite surtout que l’association trouve un peu plus d’adhérents layracais. » En attendant de se replonger dans le championnat de France 2013, tous se sont retrouvés autour de la table pour partager un moment de convivialité.
[/column][/col-sect]