L'Assemblée générale des radios amateurs d'Aveyron s'est tenue à Salles-Curan./Photo DDM

Ils sont près de 20 000 en France à avoir reçu l’autorisation officielle de communiquer par radio, après avoir acquis les connaissances suffisantes, contrôlées par un examen accessible à tous, sans limite d’âge. Leur rêve, correspondre avec le monde entier, créer des liens d’amitié dans des pays lointains, découvrir d’autres horizons par la magie des ondes, sans fil, sans téléphone, sans internet.

C’est à Salles-Curan que le REF 12, (Réseau des Émetteurs Français) tenait, récemment, son assemblée générale annuelle.

Devant une trentaine de personnes et en présence d’Henri Malaval, le maire, le président, Michel Lajoie, ouvrait la séance, demandant à l’auditoire de respecter une minute de silence pour leurs amis disparus dans la saison. Il accueillait ensuite les deux nouveaux radios amateurs arrivés depuis peu dans le département et relevait la légère progression des effectifs.

Le secrétaire, Eric Faust, donnait ensuite le compte rendu moral de toutes les activités déroulées durant l’année, évoquait notamment l’acquisition de deux caisses type frigo et leur mise en place définitive.

Il rappelait également l’activité trafic lors des diverses participations nationales et mondiales. Plusieurs autres sujets étaient abordés : le futur relais intercom, l’achat envisagé de nouveaux parafoudres, les participations diverses des membres de l’association et leurs activités, leurs satisfactions et leurs problèmes face aux éventuels perturbateurs. En effet, le radio amateurisme, science bâtie autour du respect des hommes et des lois par-delà le monde entier, ne tolère aucun écart de conduite. Le trésorier, Alain Pradel, présentait ensuite une situation des comptes de l’exercice et les perspectives pour l’année à venir. Actuellement la situation est très saine.

L’assemblée ayant approuvé les bilans moral et financier, le président levait la séance en précisant que l’AG 2013 se déroulerait à Camarès. La journée se terminait dans une ambiance très amicale, autour d’une bonne table.

La Dépêche du Midi