Les radios numériques terrestres suisses vont changer de norme, ou plutôt passer du DAB au DAB+, une évolution de la norme qui est plus performante

[col-sect][column]L’avantage de la technologique, c’est qu’elle progresse. Jour après jour, elle fait mieux que la veille.

Mais, revers de la médaille, plus ça va vite, plus on doit s’adapter et plus on doit changer ses habitudes et surtout changer de matériel.

Et on doit changer de plus en plus souvent de matériel pour rester au gout du jour.

Vous pensez évidemment à vos téléphones mobiles qui doivent être changés de plus en plus souvent. Un téléphone qui a plus de deux ans fait totalement ringard.

Du côté de vos écrans de télévision, vous avez eu l’image en noir et blanc pendant une trentaine d’années, en couleur pendant une bonne quarantaine d’années. Puis, avec le passage au numérique, initié en France en 2005 et terminé en 2011, tout s’emballe.

La TNT a commencé, pour les chaînes en clair en MPEG-2, avec une définition classique et en DVB-T.

Les chaînes payantes ont commencé directement en MPEG-4. Puis est arrivée la haute définition, en MPEG-4 HD. On sait que toutes les chaînes en clair de la TNT vont basculer en haute définition, donc en MPEG-4 HD.

Si vous ne comprenez rien dans l’énonciation de toutes ces normes, ce n’est pas grave. Sachez qu’à chaque fois, pour tout recevoir, il faut changer de récepteur.[/column]

[column]En radio, c’est pareil.

On a eu pendant des dizaines d’années les grandes, les petites et les Ondes courtes (pour cette dernière, surtout pour une diffusion internationale.

Ces modes de diffusion sont toujours actifs, mais elles sont été progressivement remplacées par la FM qui a réellement été démocratisée dans les années 70.

Maintenant, on parle de la RNT. Sous quelle norme ? Initialement envisagée en France en T-DMB, finalement, elle sera lancée en DAB+, la norme utilisée par tous les pays européens qui ont lancé ce mode de diffusion numérique.

On a donc de la chance en France, on n’est pas comme les Suisses et on n’est pas passé par la norme de base, le DAB. On parle dès à présent d’autres évolutions qui devraient apparaitre dans les prochaines années.

Gageons quand même que si on a gardé nos récepteurs de radio analogique pendant des dizaines d’années, les récepteurs RNT que nous allons utiliser seront vite obsolètes. Cela ne va pas aller aussi vote que pour nos téléphones portables, mais il est certain qu’on devra les changer relativement rapidement.

via www.satmag.f[/column][/col-sect]