Cette année, l'association Planète sciences a reçu l'aide de cinquante bénévoles lors des diverses manifestations./

Il y a quelques jours, c’est près de mille jeunes du Sicoval qui ont été accueillis lors d’un événement labellisé par le comité régional de la Fête de la science à Ramonville St-Agne. À l’initiative de ce rassemblement : Planète Sciences. Plus connue sous le nom de «Pastel», l’association s’est installée à Ramonville en 1996 alors qu’elle existe seulement dans dix régions. «Notre objectif est de démocratiser les sciences», affirme Arnaud Souberbielle, responsable du secteur opérations scolaires et manifestations. «Il ne doit plus y avoir de complexe dans ce domaine !» S’amuser avec les sciences
De 8 à 25 ans

Le concept est de proposer aux jeunes de 8 à 25 ans des activités scientifiques de façon ludique et montrer des techniques expérimentales. «Espace, astronomie, robotique et environnement sont les quatre thèmes que nous abordons avec les animateurs», explique Arnaud Souberbielle. Avec un pic d’activités à l’automne et au printemps, les actions de l’association revêtent différentes formes : opérations scolaires, ateliers du mercredi après-midi, formations.

La majorité des animations se fait dans la Maison des sciences au centre de loisirs de l’association. Un «spatiobus» sillonnant le pays pour sensibiliser les jeunes sur ces thématiques est également mis à disposition par le Cnes, partenaire historique de l’association. «Chaque année plusieurs événements reviennent notamment les trophées de robotique et les défis solaires» raconte le responsable. «En plus des moins de 18 ans, nous aidons des ingénieurs apprentis à réaliser leurs projets en leur mettant à disposition du matériel ou des professionnels.» Ces interventions concernent notamment la création de fusées pouvant aller jusqu’à 1 000 mètres. «J’aime travailler dans ce domaine car il y a une grande marge de manœuvre. Nous aimerions ouvrir les laboratoires et rendre plus accessibles les chercheurs. De nombreuses surprises attendent les scientifiques en herbe cette année puisque Planète Sciences fêtera ses 50 ans d’existence.

Agnès Grimaldi
via ladepeche.fr