L’YL, objet de tous les fantasmes des Oms, devient un élément différent lorsqu’elle n’est plus XYL mais une YL passionnée.
Elle est en premier lieu encore plus le fantasme de tout OM qui se respecte, celle dont il aurait toujours rêvé, celle qui ne l’empêche pas d’aller dans son schack à toute heure du jour et de la nuit, celle dont il est fier quand elle trafique.

Aîe! L’YL souhaite utiliser le fer à souder. Pire, elle ouvre son tx pour essayer de le réparer…
Là c’est embêtant. « touche pas à ça, malheureuse ! »
Elle n’est plus à sa place pour 9 Oms sur 10.

Heureusement ce n’est pas le cas de tous, mais j’avoue être fatiguée de me battre pour faire simplement ce qui me passionne. Je n’en veut pas aux Oms, l’éducation les a façonné de cette manière, et c’est certainement moi qui ne suis pas « à ma place ».

Je vais bientôt avoir 45 ans et suis usée de toujours retrouver ces situations :

  • à 20 ans avec mon diplôme d’informaticienne en poche (le même que les autres) on a commencé par me proposer un poste de secrétaire.
  • par la suite, à l’époque seule femme dans les formations WINDEV avec le tapis de souris «cocotiers&nanas ».
  • l’anecdote du patron qui refusa qu’une femme ouvre le capot d’un PC de son parc alors que j’étais ACTcompaqCertified et compagnie (tous les badges hi:).
  • Le vendeur du magasin d’électronique qui semble ne pas me voir et sert tous les hommes sans daigner me regarder.

Sans parler du jour où j’ai voulu faire de l’humour « OM » pour m’intégrer au groupe, j’ai simplement proposé un cochon gonflable tout beau tout rose à celui qui serait élu président du club, j’ai eu l’impression de choquer à vie certains Oms.

Je ne sais plus comment faire pour vivre mes passions sans traumatiser les hommes.
Je pense me faire opérer. Car rien à faire, la technique, c’est pas pour « les blondes »!!!
Eh ba ça fait du bien!

Isabelle F4GBV:)
visitez le blog de F4GBV