Le Mont Pélerin (alt 1080m) pris à 1'500m au dessus de St-Saphorin, 5min après le lâcher. Atmosphère brumeuse sur le plateau.

Comme vous l’aurez certainement lu, lors de la descente le parachute ne s’est pas totalement ouvert. En effet, les lambeaux du ballon se sont emmêlés autour des suspentes. Ceci à pour effet d’accélérer radicalement la chute de la nacelle. L’impact au sol a très probablement été assez violant.
Au départ, nous avions annoncé qu’il n’y avait pas de casse. Aujourd’hui, il en est tout autre. Nous avons analysé les différents éléments et malheureusement certains ont souffert. C’est le cas de l’antenne qui s’est fracturée en deux parties, la câble de cette dernière a été endommagé et le la partie électronique du thermocouple à souffert.

La nacelle même, en polystyrène, a fait son travail d’amortisseur, mais le choc était trop violant. Elle s’est aplatie, fissurée et perforée à certains endroits.
Fort heureusement, tout ceci n’a pas affecté la réussite du projet!
Pour Strato-2, au printemps 2013, il nous faudra donc revoir notre copie.


Et pour compléter le tableau le boîtier de ma GoPro s’est brisé au niveau de la fixation … Mais c’est probablement le prix à payer pour ramener de somptueuses images :) (Carlos Burkhalter)
va swiss-strato.com

Voir nos articles précédents sur ce sujet