Le 6 septembre 2012, à 14h, les deux pylônes de l’ancien émetteur de signaux horaires HBG de Prangins (VD) seront dynamités par une société spécialisée. Les autorisations de construire nécessaires existantes permettent un démontage dans les règles.
Une fois démontés, les deux pylônes de 70 tonnes chacun, seront détruits et évacués. Mais le démantèlement des deux pylônes métalliques ne signifie pas que l’installation pranginoise est complètement morte. Propriété de la Confédération, elle émet encore des signaux pour la station-radio côtière avec de petits mâts situés sur le site.
L’émetteur HBG a été construit en 1932 dans le but d’assurer les liaisons de la Société des Nations. Depuis 1966, les deux antennes de 125 m transmettent l’heure suisse exacte, tra-çable au Temps universel coordonné (UTC). Elles servent à synchroniser les horloges des clochers, des écoles ainsi que des horloges radiocommandées et les réveils radiocomman-dés. L’émetteur de Prangins a été exploité successivement par les PTT et jusqu’en 2000 par Swisscom. Depuis 2000, il est géré par l’Office fédéral de métrologie (METAS).
La sécurité n’étant plus assurée en raison des dégâts sur les mâts dus à la corrosion, un assainissement complet aurait été nécessaire mais le désintérêt croissant pour l’émetteur de Prangins ne justifiait pas le coût élevé d’une telle révision. Le marché s’oriente toujours plus vers le puissant émetteur allemand DCF77, compatible avec les horloges des utilisateurs suisses, situé à Mainflingen près de Francfort, ainsi que vers d’autres signaux horaires. En août 2009, le Conseil fédéral a décidé que l’émetteur de signaux horaires HBG de Prangins cesserait son activité fin 2011.
via metas.ch