Le bloc d’accélération russe Breeze-M, qui évolue sur une mauvaise orbite après un tir raté d’un lanceur Proton-M, ne peut pas exploser, a déclaré à Moscou Vladimir Popovkine, directeur de l’Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).
Continuez la lecture