On reproche parfois à Elektor de n’être plus une (simple) revue d’électronique, mais de traiter « beaucoup trop de micro ». N’est-ce pas un peu comme de reprocher au passé de passer ? Elektor change parce que l’électronique elle-même est devenue microélectronique. D’ailleurs, où trouverait-on des circuits à la fois inédits et intéressants qui ne soient pas de la microélectronique ?
Ce numéro de rentrée a beau s’ouvrir symboliquement sur un article de retour aux sources analogiques, le 7e de la série, consacré aux clignotants et aux oscillateurs, à l’électronique « qui clignote et fait bip bip », la plupart des autres articles sont envahis par quelque chose qui commence ou finit par micro ! Ce mois, même la très populaire rubrique Rétronique fait dans le micro, avec un kit de développement d’antan. Micro encore avec le 2e volet de l’article sur la commande de moteurs pas-à-pas où il est question de… micro-pas.
Micro toujours avec un détournement inattendu de manette Nunchuk, accessoire de la célèbre console de jeux Wii de Nintendo. Il suffit d’un PIC pour communiquer avec cette interface homme-machine et l’utiliser pour d’autres applications, p. ex. en robotique, en modélisme, pour le DMX etc.

Continuez la lecture