Le 7 août dernier, l’instrument SEVIRI (imageur visible et infrarouge amélioré non dégyré) de MSG-3, a pris sa première image de la Terre. Cet événement démontre le bon fonctionnement du dernier satellite météorologique géostationnaire européen lancé le 5 juillet, qui entrera en service opérationnel après six mois de recette en orbite.

Cette première image est un succès partagé pour l’ESA, EUMETSAT et l’industrie spatiale européenne. Pour ses programmes obligatoires, EUMETSAT s’appuie sur l’ESA pour le développement des nouveaux satellites et l’approvisionnement des satellites récurrents tels que MSG-3. Tirant le meilleur de l’expertise des deux agences, ce modèle de coopération a fait de l’Europe un leader mondial de la météorologie satellitaire.

Plus d’infos