Les deux plus grandes agences de presse couvrant les Jeux olympiques de Londres 2012 ont développé des appareils photo pilotables à distance pour les installer en hauteur et, notamment, sur le toit du stade olympique où les photographes n’ont pas le droit de se tenir.

L’AFP utilise des appareils photo Nikon D4 parfois montés par deux. Ils sont pilotés à distance pour réaliser des clichés panoramiques depuis les points les plus hauts du stade des JO de Londres. © AFP

Jusqu’à présent, les photographies aériennes prises durant les Jeux olympiques étaient réalisées par des professionnels perchés sur les infrastructures à l’aide de harnais. Un travail acrobatique qui…
Continuez la lecture sur futura-sciences.com