cognitive_radio

Depuis leurs débuts, les réseaux radio ont été construits sur un modèle hertzien quasiment statique où les fréquences, les puissances, les directivités, les bandes passantes et tout ce qui caractérise un canal radio étaient déterminés et quasi immuables.
La consommation exponentielle de spectre, les contraintes règlementaires en termes de rayonnements, la multiplication des normes et l’optimisation des coûts ont poussé à une réflexion sur une gestion intelligente et automatisée des ressources hertziennes. Cette gestion repose sur …

Continuez la lecture