Pour Xavier Niel, ces subventions sont en fait du crédit à la consommation déguisé.

Entre Free et ses concurrents, c’est oeil pour oeil dent pour dent. Alors que Bouygues Telecom, Orange et SFR multiplient les attaques contre le trublion, par médias interposés ou ailleurs, Free réplique aujourd’hui.

L’opérateur utilise son arme favorite : le procès. Capital révèle ainsi que Free poursuit SFR pour concurrence déloyale. La plainte a été déposée en mai au tribunal de Commerce de Paris.

Explications. Le grief porte sur le principe des subventions sur les smartphones accordées par SFR lorsqu’un client accepte de s’engager 24 mois.  Pour Xavier Niel…

Continuez la lecture