En procédant à plusieurs traitements chimiques de la fibre de coton d’un T-shirt acheté dans le commerce, une équipe de chercheurs de l’University of South Carolina aux États-Unis est parvenue à utiliser le tissu comme source de stockage d’énergie. Si la technique n’est pas nouvelle, le procédé employé ici est à la fois moins onéreux et plus respectueux de l’environnement.
Les vêtements intelligents sont considérés comme l’une des prochaines grandes révolutions de…

Continuez la lecture sur futura-sciences.com