Alors qu’il survolait l’Espagne peu après son départ de Madrid à bord de l’avion solaire HB-SIA, Bertrand Piccard a pris le micro pour faire avec Futura-Sciences un bilan de ce premier vol intercontinental entre la Suisse et le Maroc. « Nous avons rencontré des conditions météorologiques plus difficiles que prévu », nous explique-t-il.
Ce matin à 5 h 33 (heure française et espagnole), l’avion de Solar Impulse a décollé de l’aéroport de Madrid-Barajas pour le vol de…
Continuez la lecture sur futura-sciences.com