L’équipage de Shenzhou-9 est retourné sur Terre, au terme d’une mission historique qui aura vu le lancement de la première Chinoise dans l’espace. L’amarrage avec le module orbital Tiangong-1 permet à la Chine d’envisager sereinement la suite de son programme spatial des vols habités.
Lancés le 16 juin, les trois membres d’équipage de Shenzhou-9, dont la première Chinoise envoyée dans l’espace, ont rejoint le module orbital Tiangong-1 deux jours plus tard pour une mission qui aura duré 13 jours. Un record pour la Chine. Les taïkonautes ont procédé pour la première fois à deux amarrage avec Tiangong-1, un manuel et un automatique. Lors de la précédente mission, Shenzhou-8 en novembre 2011, l’amarrage avait concerné deux engins spatiaux inhabités.
Continuez la lecture sur futura-sciences.com