1- Avant de pratiquer cet exercice, s’assurer que l’on ne souffre pas de vertige.
2- S’équiper de grips, harnais de sécurité, corde…
3- Viser l’arbre qui convient : Sain, le plus proche possible de la nacelle, et de taille adapté à l’exercice.
4- Monter allégrement jusqu’à la hauteur requise, souvent entre 15 et 20M.
5- Se faire passer la canne à pêche de 15M munie d’un hameçon triple pour la pêche au gros.
6- Viser la ficelle du parachute et tirer le tout. Simple non ?
Mais… Car il y a toujours un mais, il est possible que la ficelle du parachute casse, et dans ce cas-là il faut reprendre le mode d’emploi au n° 6 jusqu’à ce que la nacelle accepte de se jeter dans les bras de son courtisan.
Parfois, l’intrépide JC se fait seconder par l’équipe au sol qui tire la nacelle qu’il a encordée, c’était le cas hier (ballon de Maiche).
Dans tous les cas, il faut tenir compte de la météo qui peut jouer les trouble-fêtes. Hier nous étions en vigilance orange, l’orage grondait mais JC plus rapide que l’éclair est venu à bout de sa mission avant qu’il ne nous rejoigne.

JC=F5HLQ - F4CQG