Pour ses 50 ans, l’ESO s’offre un beau cadeau : le plus grand télescope terrestre au monde qui observera le ciel dans le visible et l’infrarouge. Ses dirigeants ont donné le feu vert à la construction d’un télescope géant, l’E-ELT, de plus d’un milliard d’euros qui promet bon nombre d’avancées spectaculaires dans l’astronomie.
Réunies en conseil ce lundi, les instances dirigeantes de l’ESO (European Organisation for Astronomical Research in the Southern…
Continuez la lecture sur futura-sciences.com