À la source de toute erreur dont on accuse l’ordinateur, on trouvera au moins deux erreurs humaines, dont celle de rejeter la faute sur la machine », dit l’aphorisme. Mais si les sources d’erreurs et l’imprécision venaient de l’ordinateur lui-même ?
Des chercheurs de l’université Rice ont montré qu’en termes de consommation d’énergie, de taille et de vitesse, des puces conçues pour être « inexactes », c’est-à-dire seulement capables de vous dire que 2 et 2 font plus ou moins 4, …
Continuez la lecture