Le premier vaisseau spatial privé Dragon a amerri jeudi dans le Pacifique après un vol vers la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé l’agence spatiale américaine NASA sur son site internet.

La capsule Dragon est tombée à environ 400 milles marins (près de 740 km) au sud-ouest de Los Angeles. Deux avions spéciaux ont contrôlé la descente de l’appareil et trois navires de sauvetage participent à l’opération visant à le récupérer.

Conçu par la société américaine SpaceX, Dragon s’est envolé à destination de l’ISS le 22 mai dernier depuis Cap Canaveral, en Floride.

Vendredi dernier, il a été arrimé à la station. Le cargo est capable d’emporter 6 tonnes de fret en orbite et d’en ramener 3 tonnes, selon la NASA. Mais cette fois, il a acheminé seulement quelque 520 kg de fret à bord de l’ISS – des produits dont les membres d’équipage pourraient se passer en cas d’échec du lancement. Lors de son voyage retour, Dragon ramène près de 660 kg de fret – une pompe du recycleur d’urine, des éléments du système d’épuration d’eau et des pièces détachées de scaphandres.

SpaceX, qui a mis quatre ans pour créer Dragon, a effectué le premier tir de cette capsule au moyen du lanceur Falcon (Faucon) en décembre 2010. Le deuxième vol, dont le programme prévoyait l’arrimage de Dragon au module Harmony de l’ISS, était initialement programmé pour le 7 février dernier, mais SpaceX l’a reporté à plusieurs reprises.