http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70040.htm
Toni Eichelkraut, jeune physicien de l’Université de Iéna (Thuringe), est le lauréat du Prix des jeunes chercheurs « Green Photonics » pour son travail de recherche « Nanostructures plasmoniques pour l’amélioration des processus de conversion ascendante ». Il remporte ainsi le premier prix dans la catégorie des mémoires de recherche de niveau Master ou équivalent pour ce travail réalisé à l’Institut de théorie des corps solides et d’optique et au Centre de Photonique Abbe de Iéna.

Le jeune chercheur ainsi soutenu a mis au point des nano-antennes optiques qui peuvent selon l’Institut augmenter sensiblement l’efficacité des cellules solaires. Jusqu’à présent, celle-ci était en effet limitée du fait, entre autres, que la lumière du soleil ne peut pas être absorbée par le matériau photovoltaïque en dessous d’une certaine énergie. Cette lumière est ainsi perdue pour la cellule solaire. Le physicien de Iéna a alors essayé d’utiliser la soi-disant « conversion ascendante », processus qui rend l’énergie de ces composantes spectrales de la lumière utilisable. « Avec la conversion ascendante, deux photons de faible énergie sont convertis en un photon de haute énergie », précise Eichelkraut. Photon qui peut alors être absorbé par la cellule solaire.

Continuer la lecture