Les suites de la journée du mardi 22 mai préparaient des surprises.

Tout débute en matinée du mardi où il est remarqué par les signalisations des relais du Mt poupet une coupure secteur EDF. Dans cette condition les relais FM se mettent en « régime économique » et ne délivrent aux antennes qu’une puissance limitée. Ils sont alors alimenté par leur batterie individuelle de 12v 400 Ah.
En fin d’après-midi du 22 vers 18h15, la signalisation indique une tension secteur à nouveau présente. Malheureusement à 19h20, chute du secteur 220v et les relais FM fonctionnent à nouveau sur batteries.
Un test à 0h30 le mercredi confirmait que le secteur 220v était toujours absent.

Décision est prise d’un levé le mercredi 23 à 5h00 pour être au sommet du Mt poupet à 6h00, puis enclencher le disjoncteur qui n’a pas encaissé la surcharge lors de la remise en tension. Après cette tâche bénigne, retour sur Dole vers 7h30 pour aborder la journée du mercredi. C’était ne pas présager de la suite !

Debout à 5h00 et vérification des outils dans le coffre, départ 5h20 vers Salins Les Bains.
A 6h00 dans un brouillard épais, arrivée sur le site pour découvrir un Big camion groupe électrogène installé par EDF, mais à l’arrêt. D’autres groupes électrogènes fonctionnaient à l’extérieur des locaux sans leurs maîtres. Ceux-ci ayant passé la nuit sur place sont descendus en ville de Salins pour ravitaillement.
Au retour d’un technicien SFR à 7h30, il y a explication sur le Groupe électrogène EDF de 160 Kw, placé en dévers de 20° la veille qui s’est mis en sécurité par mauvaise lubrification du moteur. D’ailleurs, mettre de niveau un tel engin sur le site est une prouesse.
Ce technicien explique l’origine de l’incident la veille : Une coulée de boue suite aux fortes pluies à emmené 2 portées de la ligne moyenne tension 20 KV alimentant les installations du Mt Poupet. Ce qui nécessite en prévision au minimum, quatre jours de réparation.
Les différents groupes électrogènes mis en route en soirée étaient en bout de course et les réseaux se coupaient les uns après les autres par manque de tension.
La surprise était de découvrir amèrement une magnifique technologie portables, Iphones Smartphones complètement à l’arrêt par des cellules avoisinantes trop éloignées, le Mt poupet étant un noeud stratégique.
Heureusement, malgré cette coupure secteur qui donnait des coups mortels aux voisins, nos batteries relais radioamateurs tenaient encore le coup permettant de passer messages et devenir le Number One de la communication ringarde.
Cette situation inconfortable vers les 9h00 posait la question à savoir s’il fallait rester sur le site car malheureusement notre groupe électrogène pourtant prévu en cas d’anomalie n’était pas dans le coffre de la voiture et l’impuissance dominait.

Continuez la lecture