L’état de catastrophe naturelle a été proclamé mardi dans la région du nord-est de l’Italie frappée par le séisme de dimanche où plus de 5.000 personnes, sans toit ou réticentes à l’idée de rentrer chez elles, sont hébergées dans des campements de fortune.
Nombreux sont les évacués qui ont passé la nuit dans leurs voitures, garées sur des parkings de supermarchés ou des places publiques, le plus loin possible de tout immeuble, de crainte que des murs ne s’écroulent. D’autres ont été hébergés dans des centres d’accueil improvisés dans des salles des fêtes, des gymnases ou sous des tentes.

Survenant dans le milieu de la nuit les services d’urgence sont passer à l’action avec de nombreux blessés dans la région Émilie-Romagne.
L’ IARU région 1 rapporte que les radioamateurs italiens ont répondu présents.
Le groupe de bénévoles RNRE (Raggruppamento Nazionale Radiocomunicazioni Emergenza) signale que les communications dans la région sont actuellement bonnes.

Mais il a été demandé au RNRE de mettre en place une ou deux unités mobiles disponibles pour répondre, si nécessaire à une poursuite des activités sismiques.