Huit Français sur dix écoutent la radio au moins une fois par jour. Quatre-vingt-dix ans après sa naissance officielle, celle qu’on appelait la TSF reste bien calée dans nos habitudes quotidiennes.

années soixante correspondent à l’apparition du transistor, qu’on peut déplacer et qui accompagnera désormais les loisirs. Photo Rue des Archives

Combien sont-ils, en cette fin d’après-midi de Noël 1921, à sacrifier les fêtes en famille pour s’isoler et se mettre à l’écoute de leur poste à galène ? Quelques milliers de mordus à peine, bricoleurs de l’inconnu, rivés à leurs écouteurs. « Des radioamateurs, qui s’intéressent à la prouesse, font partie de clubs, s’envoient des cartons d’attestation », souligne Hervé Glévarec, sociologue des médias. Ils savent que ce jour-là, Radio Tour Eiffel doit lancer sur les ondes sa toute première émission, promise, si tout se passe bien, à une diffusion quotidienne. De 16h 30 à 17 h, après l’annonce officielle, on attend avec une certaine fébrilité les titres de la presse, un bulletin météorologique (déjà) et un petit concert de violon. Quelques grésillements poussifs d’abord, et une voix lointaine qui s’en dégage…

Le miracle technique aura bien lieu, première étape modeste mais historique d’une saga ébouriffante. La radio – la transmission sans fil de l’époque – vient de fêter ses quatre-vingt-dix ans de folles inventions, de galères et de débrouilles, de moments rares et de passages sombres. Elle y aura démontré, face à toutes les mutations technologiques, une belle capacité d’adaptation. Toujours fringante, elle méritait bien l’intelligent hommage que lui rend aujourd’hui le musée des Arts et Métiers. Du coup, acceptons l’invite, et ouvrons grand nos oreilles.

Laissons monter aussi, pour les moins jeunes au moins, le souvenir. Celui d’un curseur sur une étrange carte du monde, une plaque de verre de forme rectangulaire, racontant des lieux mystérieux. Hilversum, Ankara, Allouis, Lisbonne… A hauteur d’enfance, l’imagination s’enflammait sur cette mappemonde-là.
par Michel GENSON

Exposition Histoire de la Radio, ouvrez grand vos oreilles, au musée des Arts et Métiers, jusqu’au 2 septembre 2012. www.arts-et-métiers.net

via Le Républicain Lorrain