Après le constat dressé par l’Arcep confirmant que le réseau de Free Mobile couvre bien 27 % de la population, l’Agence nationale des fréquences doit encore rendre son rapport sur le sujet. Avant de dresser ses propres conclusions, l’autorité aurait critiqué la méthode employée par le régulateur des Télécoms.

La suite sur Clubic.com : L’ANFR critique à son tour les mesures du réseau Free Mobile (MàJ)