Le protocole IP Version 4 dit ‘IPV4‘ est limité par sa capacité d’adressage laquelle ne permet plus l’attribution d’adresses publiques au regard de la phénoménale croissance de l’Internet durant ces dernières années. Un phénomène qui n’est pas encore perçu par l’usager mais pose désormais de réels problèmes chez les opérateurs, et plus largement chez tout exploitant d’un grand réseau.
Spécifiée à la fin des années 2000, la version 6 du protocole IP dite ‘IPV6‘ utilise des adresses codées sur 128bits en lieu et place des adresses de 32bits de la version 4. Le problème de la capacité d’adressage disparait mais avec lui aussi, hélas, la facilité de mémorisation d’une adresse.
Essayez donc de mémoriser l’adresse IPV6 ‘2a01:240:fe00:1d2::2’. Il est bien plus facile de se souvenir d’une adresse IP V4 telle que ‘83.112.73.223’.
Le déploiement de ce protocole à grande échelle étant inéluctable, je me suis enfin décidé à étudier de près celui-ci,…

Continuez la lecture