A l’issue d’un contrôle de routine, il s’est avéré nécessaire de prendre des mesures supplémentaires pour s’assurer que l’ATV-3 bénéficie du niveau maximal d’aptitude au lancement. Il a donc été décidé de reporter le lancement, initialement prévu le 9 mars. Une nouvelle date sera communiquée dès que possible.

Le lancement du troisième véhicule de transfert automatique de l’ESA (ATV-3) s’inscrit dans le cadre des missions coordonnées de desserte de la Station spatiale internationale. L’ATV-3 livrera des fournitures indispensables et des ergols et assurera également le rehaussement d’orbite de la Station. Avec un poids de plus de 20 t, ce cargo de l’espace hautement sophistiqué constitue la charge utile la plus lourde jamais lancée par l’Europe. Il est à la fois une plate-forme autonome, un véhicule spatial manoeuvrable et, après son amarrage, un module de la Station spatiale.

Mesurant environ 10 m de haut pour un diamètre de 4,5 m, l’ATV comporte un module pressurisé de 45 m3 et un système d’amarrage russe semblable à ceux des capsules Soyouz de transport d’équipage et des vaisseaux de ravitaillement Progress. Lorsque ses panneaux solaires sont déployés, l’ATV a une envergure de 22 m. Près de trois fois plus grand que le Progress russe, il peut transporter environ trois fois plus de fret.
via www.techno-sciences.net