S’il avait écouté son père, il serait médecin. Mais Philippe Gabet avait depuis son plus jeune âge le goût de la communication sans fil. Première licence en 1959, à Valenciennes, une carrière d’électronicien en région parisienne et depuis 2001, il consacre une grande partie de son temps de retraite, sur les coteaux de Layrac, à sa passion : le radioamateurisme.

Ils sont 2 dans la commune et quelque 135 en Lot-et Garonne.
Philippe est président de REF-UNION 47, l’association des radioamateurs du département. Il est F2FZ (son indicatif). Si on parle d’eux en ce moment, c’est que le Lot-et-Garonne est champion de France 2011. Le concours comptant pour ce titre se déroule tous les ans en 3 parties. Le dernier week-end de janvier (télégraphie ; 36 heures non-stop), dernier week-end de février (téléphonie ; 36 h) et premier week-end de juin (très hautes fréquences ; 24 h). Il s’agit de réaliser le plus de liaisons possibles dans le monde entier ; chaque contact répertorié rapporte des points. Cette année, 32 radioamateurs du département ont participé au challenge. Pour déterminer le classement individuel et par département, on additionne les points des trois parties, en appliquant un coefficient multiplicateur qui tient compte de la situation géographique du correspondant. Mais ce n’est pas tout.
Cette même association lot-et-garonnaise participe depuis 6 ans à un concours mondial en télétype, sur un principe identique, organisé par les Américains. Elle a fini 5e en 2007 et se classe régulièrement, chaque année, dans les 10 premiers mondiaux.
via la depeche.fr