[col-sect][column]Données personnelles

L’UMP souhaite « harmoniser les conditions générales des sites Internet, notamment concernant l’utilisation des données personnelles ». Elle constate que ces informations sont « peu ou pas lues » et veut imposer « une version synthétique et simplifiée » permettant aux utilisateurs « de se responsabiliser ». Le parti propose aussi de labelliser les entreprises respectueuses de la vie privée : « La CNIL a désormais le pouvoir de délivrer des labels. Il faut rapidement qu’elle fasse usage de ce pouvoir, éventuellement en lien avec l’Association française de normalisation (Afnor). »
Le PS désire également un renforcement des missions de la CNIL. Il propose de doubler son budget « si on lui affecte la totalité du financement de l’Hadopi » et promet de garantir « le contrôle sur les données personnelles des usagers ».
[/column]
[column]Économie numérique

Les deux programmes plaident pour l’adoption d’une loi favorisant les petites et moyennes entreprises du numérique, sur le modèle du « Small Business Act » américain. Deux pistes sont avancées : un site Internet géré par les Chambres de commerce pour l’UMP, « afin d’informer et d’orienter juridiquement les TPE, PME et créateurs d’entreprise […] sans passer par des cabinets de conseil » ; une aide à la constitution du capital des startups du côté du PS, par l’intervention d’une future « Banque publique d’investissement ». Enfin, l’UMP comme le PS souhaitent réserver une partie des achats publics en matière de haute technologie aux PME et offrir un statut plus favorable aux « jeunes entreprises innovantes » du secteur numérique.[/column][/col-sect]

Pour en savoir plus

Les programmes sont disponibles en intégralité sur Internet :
PS : http://www.parti-socialiste.fr/articles/la-france-connectee-dans-une-societe-creative-pour-tous
UMP : http://www.projet-ump.fr/thematique/participez/croissance/numerique-ump

via OVH.com