Aux États-Unis en 1919, une automobile électrique en charge

Aux États-Unis en 1919, une automobile électrique en charge... © Cress-Dale Photo Co, Seattle / Domaine public

Pour utiliser au mieux les énergies renouvelables, diminuer les consommations d’énergie tout en préparant l’arrivée des véhicules électriques, le réseau électrique doit devenir « intelligent ». Le point sur les expériences en cours.

Projection dans le futur
Imaginez-vous dans une dizaine ou une vingtaine d’années. Vous revenez du travail, vous garez votre voiture électrique et la branchez immédiatement pour la recharger. Puis vous rentrez chez vous, allumez les lumières et le four pour préparer le repas du soir. Au même moment, des millions de personnes font la même chose, créant une forte demande d’électricité, un « pic de consommation ». Manque de chance, le vent est tombé et les éoliennes, qui représentent en 2025 une part non négligeable de l’électricité française, sont quasi à l’arrêt. Les panneaux photovoltaïques ne fonctionnent pas non plus, car il fait nuit. Comment éviter le black-out ? La réponse pourrait être : le Smart Grid, ou « réseau intelligent ».

Lire le dossier