Le principe de l’expérience consiste à émettre à partir de l’ISS un nuage de gaz ionisé et en même temps d’activer une balise radio sur une fréquence donnée. Au sol un réseau de stations de réception est à l’écoute de la balise. Il est alors possible de caractériser la zone de perturbation provoqué par le plasma.

C’est la raison pour laquelle, l’agence spatiale Russe ( Russian Federal Space Agency (Roscosmos) et le centre de recherche Central Research Institute of Machine Building (TSNIIMASH) font appel aux radioamateurs pour contribuer à cette expérience. Il a été proposé au programme ARISS qui a accepté ce projet.

Plus d’infos, sur ARISS-FRANCE