http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68501.htm

Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem ont accompli une percée dans le domaine des nanosciences, en réussissant à modifier les propriétés de nanocristaux avec des atomes d’impuretés – un processus appelé dopage – ouvrant ainsi la voie à la fabrication de nanocristaux semiconducteurs améliorés.

Les nanocristaux semi-conducteurs sont constitués de dizaines de milliers d’atomes et sont 10.000 fois plus petit que l’épaisseur d’un cheveu humain. Ces minuscules particules sont utilisées dans des domaines très variés, tels que l’éclairage à semi-conducteurs, les panneaux solaires, et la bio-imagerie. Une des principales applications potentielles de ces matériaux remarquables se trouve dans l’industrie des semi-conducteurs, où une miniaturisation intensive a eu lieu au cours des cinquante dernières années, atteignant actuellement l’échelle du nanomètre.

Lire la suite.