NanoSail-D, la petite voile solaire qui devait démontrer la possibilité de désorbiter rapidement des satellites en fin de vie, a réussi son pari. Après avoir passé plus de 240 jours dans l’espace, elle est finalement retombée sur Terre en se consumant dans l’atmosphère.

L'équipe de la Nanosail-D. © Nasa/MSFC/D. Higginbotham

Lancée le 19 novembre 2010 à bord du satellite FastSat de la Nasa, la voile solaire NanoSail-D s’est déployée en janvier 2011 alors que la Nasa était persuadée que la mission avait échoué car elle aurait dû se déployer le 6 décembre 2010.

Après avoir tourné 240 jours autour de la Terre, NanoSail-D a démontré qu’il est tout à fait possible de désorbiter des satellites en fin de vie en s’aidant du vent solaire. Équipés d’une voile, ils pourraient être guidés pour une désorbitation sans dépense de carburant, évitant de les laisser retomber naturellement pour en faire des débris spatiaux menaçant les autres satellites.
Lire la suite