Le plan consistait à lâcher l’Atlas 3 à 1800 UTC depuis Cambridge. La prévision de la trajectoire de vol était très différente de la dernière fois , l’ascension l’emmenant vers le nord jusqu’à l’altitude d’environ 30 kilomètres, puis descente vers le Sud-Est, de plus les vents d’altitude depuis plusieurs jours étaient très calmes.

Pour cette expérience, il s’agissait de ne pas trop remplir d’hélium le ballon de façon à n’avoir qu’une vitesse de montée de 2m/seconde et de flotter en altitude pendant au moins 30 minutes.

Plein succès, le ballon a flotté 30 minutes à 37.000 mètres !
La charge utile était composée d’un Atmega328 + Arduino, d’un émetteur Radiometrix NTX2 434.075Mhz de 10mW en RTTY et d’un GPS – uBlox 6 d’ultra basse consommation.