La légendaire « pierre de soleil » qui aurait permis, selon les sagas scandinaves, aux navigateurs vikings de s’orienter même par temps couvert n’est pas une simple légende, assurent des chercheurs dans une étude publiée aujourd’hui.

Les Vikings étaient connus pour être des navigateurs émérites, capables de parcourir des milliers de kilomètres en mer en direction de l’Islande et du Groenland. Ils ont même très certainement découvert l’Amérique du Nord vers l’an 1000, bien avant Christophe Colomb. Mais leur capacité à naviguer sans boussole sur d’aussi longues distances, et même dans des conditions météorologiques très défavorables (nuit polaire, neige, etc.), restait mystérieuse.

Un cristal qui donne la direction du Soleil

Ainsi, en regardant la lumière au travers de ce cristal, on obtient deux « faisceaux » différents : un « ordinaire » (partiellement polarisé, c’est-à-dire orienté dans une direction) et un « dépolarisé ». « Lorsque l’on tourne le cristal sur lui-même pour obtenir une position, si les intensités des deux images sont strictement égales, alors le cristal donne directement la direction du soleil », expliquent Guy Ropars et son collègue Albert Le Floch.

extraits de maxisciences.com

Voir le dossier complett