Le rôle de la base rethéloise des radiotransmetteurs vient d’être officialisé, par une convention avec la municipalité. En espérant juste qu’elle n’aura pas à servir…

La signature de convention a aussi été l'occasion de présenter l'équipement de la structure à plusieurs adjoints municipaux et au nouveau sous-préfet de Rethel, Eric Zabouraeff.

LES radioamateurs et la municipalité de Rethel sont bien sûr la même longueur d’ondes. Lundi dernier, l’association départementale des radiotransmetteurs de la Sécurité civile des Ardennes (Adrasec 08) et la commune de Rethel signaient une convention de partenariat.
Pour un rapide historique, depuis 2005, un poste de commandement déporté de l’Adrasec08* a pris ses quartiers au-dessus de l’école Gambetta, dans des locaux mis à disposition par la ville de Rethel. Rappelons que cette base de transmission est notamment équipée pour permettre la localisation de balises de détresse ou encore pour constituer une interconnexion et un réseau de communication en cas de crise, qui paralyserait les moyens habituels de communication (voir notre édition du 26 septembre 2011).
« Cette convention est l’aboutissement d’un travail commun enclenché par M. Métrat depuis de nombreuses années », notait le maire Guy Deramaix, notant la pugnacité de son partenaire. « Il n’a pas toujours rencontré le concours espéré mais n’a pas pour autant baissé pavillon, au contraire. Même si on a mis un certain temps à appréhender votre rôle, on est conscient de disposer d’un outil exceptionnel en cas de situation de crise. Je souhaite, une seule chose, ne pas avoir à l’utiliser. »
« Ça peut être ingrat d’entretenir du matériel pendant des années, mais le jour où on en a besoin, on est bien content », ajoutait le sous-préfet de Rethel, Eric Zabouraeff, tirant son chapeau aux bénévoles de l’association.
Cette base rethéloise de transmissions étant déjà opérationnelle, la convention ne fait que formaliser sa mission.
Intervention l’hiver dernier
« Le plan communal de sauvegarde de la ville de Rethel prévoit une cellule communale de crise et nous, on vient s’intégrer dans ce dispositif », explique Jérémi Métrat, président de l’Adrasec08. « On a maintenant un cadre d’intervention qui définit clairement le rôle du PC et lui donne des prérogatives opérationnelles. »
La structure n’a toutefois pas attendu cette signature pour intervenir, puisqu’elle avait été sollicitée l’hiver dernier lors de l’épisode neigeux.
« Deux cars étaient bloqués au moment de la tempête de neige et il avait fallu prendre en charge une centaine d’élèves », a rappelé le premier magistrat. « Et là la réserve de matériel nous a permis d’accueillir les gosses dans de bonnes conditions. »
Notons que lors du prochain congrès national de la fédération nationale des Adrasec, Jérémi Métrat, plus jeune président d’Adrasec de France, recevra la médaille d’argent de l’Observatoire citoyen à la défense et à la sécurité civile pour son engagement départemental et ses actions autour de la zone de défense.
A.B.
* La base de transmission de Rethel est le 2e poste de commandement dont dispose L’Adrasec08, qui jouit d’un au centre opérationnel départemental en préfecture de Charleville.

via L’Ardennais du 13 octobre