Durant le pic de la pluie de météorites le 8 octobre dernier, un groupe d’étudiants de Bishop, en Californie, a fait voler un ballon d’hélium dans la stratosphère pour tenter d’enregistrer quelques traces des Draconides dans l’obscurité en haute altitude.
Cinq caméras ont enregistrées plus de 50 Go de données, l’équipe recherche désormais des images de météorites.
En attendant, l’équipe propose cette vidéo de l’éclatement du ballon au ralenti puis à vitesse réelle.

Notez le fantomatique halo autour du centre du ballon qui explose. Ceci est probablement provoqué par la poudre de talc ajoutée par le fabricant pour empêcher le ballon de coller sur lui-même. Monter le volume pour entendre le son de l’explosion du ballon . Le retard prouve que la lumière est plus rapide que le son même dans la stratosphère.

via spaceweather.com

Watch live streaming video from radiocomtv at livestream.com