La détection précoce des impacts de foudre est importante dans l’élaboration et la mise en place de stratégies d’anticipation.
Le réseau Météorage : c’est quoi ?

Les services fournis par Météorage à ses clients utilisent les informations recueillies en temps réel par le réseau national de localisation des impacts de foudre, plus communément appelé « réseau Météorage ». Ce réseau est opérationnel depuis 1987.

Ce réseau est aujourd’hui composé de 18 capteurs appartenant à Météo France, répartis de façon homogène sur l’ensemble du territoire français afin d’en assurer la couverture. Pour étendre cette couverture aux régions frontalières, Météorage a passé des accords avec certains propriétaires de réseaux voisins (Italie, Espagne et Bénélux) afin de pouvoir recevoir et utiliser les mesures de leurs capteurs limitrophes. Au total le réseau Météorage comporte donc 30 capteurs.

Ces capteurs sont interconnectés en permanence à un calculateur central basé à Pau. Il analyse et traite en temps réel les informations issues des capteurs afin de déterminer la localisation et les caractéristiques des arcs en retour détectés.

Les capteurs utilisent la technologie IMPACT mise au point par le fabriquant, la société Vaisala-Global Atmospherics Inc.

Comment fonctionne un capteur IMPACT ?

Chaque capteur mesure en permanence les champs électrique et magnétique environnants grâce à un jeu d’antennes. La bande passante des antennes est limitée aux fréquences comprises entre 0,4 et 400kHz.

Chaque signal électromagnétique, dont l’amplitude dépasse le seuil de détection minimal du capteur (environ 0,3 V/m) , est daté à la microseconde près grâce à une horloge de précision synchronisée par GPS (Global Positioning System) avant d’être analysé en temps réel.

La mesure du champ magnétique sert à déterminer la direction de la source du signal, c’est à dire de l’éclair. La mesure du champ électrique permet de connaître la polarité, l’amplitude crête du courant d’arc ainsi que le temps de montée et la largeur d’impulsion.

Afin d’éliminer les signaux parasites qui pourraient nuire au fonctionnement global du système, le capteur réalise un filtrage des mesures. Il compare la forme de chaque signal enregistré à un gabarit correspondant à la signature d’un arc en retour et élimine toute impulsion qui de correspond pas. C’est ce filtrage qui permet d ‘éliminer volontairement les informations propres aux éclairs intra-nuage.

Les informations recueillies sont immédiatement envoyées au calculateur central.

Comment le système localise t-il un éclair ?

Lorsqu’un arc en retour se produit, il génère une impulsion électromagnétique dont le signal se propage concentriquement au point d’impact de l’éclair. Les fréquences les plus basses de ce signal peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres …

Au passage de cette impulsion, la valeur du champ électromagnétique local va augmenter suffisamment pour que le signal soit détecté et mesuré par plusieurs capteurs du réseau. Les mesures de direction et de temps d’arrivée effectuées sont envoyées au calculateur central en temps réel.

Le calculateur va comparer la datation de chaque mesure afin de constituer un groupe de mesures qui appartiennent au même événement. Ces mesures sont ensuite traitées par un algorithme de localisation, basé sur la méthode IMPACT, qui détermine la localisation de l’arc en retour.

Cette localisation est le produit d’une optimisation statistique (méthode des moindre carrés) qui permet de minimiser les erreurs de mesure et de produire des localisations de grande précision. Lorsque la localisation est trouvée, le calculateur détermine l’amplitude et la polarité du courant d’arc.

Les arcs en retour sont regroupés en flash suivant leur datation et position par rapport aux autres.

Le calculateur effectue l’ensemble des calculs en temps réel.

Des services d’alerte foudre sont accessibles à une clientèle d’abonnés :
soit par une connexion permanente du PC client au Centre Opérationnel de Météorage qui permet une visualisation des impacts de foudre et une gestion d’automatismes.
soit par simple transmission d’un message d’alerte sur un récepteur de type fax, téléphone, mobiles de tous types.

Activité foudre sur la France en temps-réel

+ d’infos sur météorage