Cela fait maintenant plus de 10 ans que je trafique, pendant mes vacances en QRP et j’en retire aujourd’hui quelques constats que je souhaite vous faire partager.

Tout d’abord, il existe un distinguo très important entre le QRP réalisé en CW (ou mode numérique type PSK31) et le trafic en phonie SSB. La majorité du trafic QRP (au moins 90%) s’effectue généralement en graphie et les scores annoncés, tant en qualité qu’en qualité , sont malheureusement différents en SSB. En effet, de par son efficacité spectrale, la CW permet de réaliser de nombreux QSO alors qu’il faut « hurler comme un sauvage » pour se faire entendre en phonie. Si vous faites le rapport puissance/bande passante, une transmission en 5W CW équivaut à 100 W SSB. Même avec une excellente propagation, faire un japonais avec 5W et un bout de fil en phonie relève de la « science fiction » alors que c’est réalisable en CW. J’exclue de ma réflexion sur le QRP les stations fixes de 5W avec antenne Beam à plusieurs éléments sur pylône de 20 mètres. A mon avis, ce n’est pas du QRP, tout comme les QSO amorcés à 100W et dont la puissance est ramenée, en cours de contact à 5 W pour se justifier d’une liaison en QRP !!

Voici donc les quelques règles que je vous recommande pour votre trafic radio SSB en QRP :

a href= »http://f1org.over-blog.com/article-conseils-pour-le-trafic-qrp-81483063.html »>Lire la suite