Dans de nombreux domaines, comme la radio par exemple, il est très utile de pouvoir effectuer des mesures sur des tensions haute-fréquence (HF). Il n’est cependant pas possible d’utiliser un multimètre « standard », bien que ce dernier possède sa gamme spécifique aux tensions alternatives. En effet, les multimètres sont rarement capables de mesurer des tensions alternatives dont la fréquence dépasse 25 kHz (gamme BF). Même s’ils pouvaient le faire, la tension haute fréquence rayonnerait dans les longs câbles de mesure, ce qui occasionnerait des pertes conséquentes et toutes sortes de perturbations supplémentaires qui fausseraient le résultat affiché. Il est donc nécessaire de disposer d’un appareil « dédié » à la prise de ces mesures.

Extrait de l’article page 37 du numéro 362 d’Electronique Pratique :

Pour limiter les pertes et les perturbations, il faut effectuer la mesure au plus près de la source et utiliser pour cela une sonde HF. Le rôle de cette sonde est de redresser la tension alternative à l’aide d’une simple diode ou bien d’un doubleur de tension, puis de la filtrer afin d’obtenir en sortie une tension continue qui pourra être mesurée, à priori, sans problème particulier. Cependant, nous ne pouvons utiliser un voltmètre classique, car le seuil des diodes utilisées dans le redresseur/doubleur induit des erreurs qui ne sont pas négligeables, surtout pour les faibles tensions. Il est courant d’avoir, par exemple, 50 % d’erreur à 10 mV efficace. Le voltmètre chargé de mesurer la tension en sortie de la sonde doit donc être capable de corriger les valeurs qu’il mesure, pour fournir un résultat acceptable en sortie.