Le cargo ravitailleur ATV est aussi un pousseur. Image ESA

Le cargo spatial sans pilote Européen ATV a plongé sur commande dans l’atmosphère terrestre, pour mettre fin à sa mission, comme une spectaculaire étoile filante dans l’océan Pacifique sud. Le contact avec le vaisseau spatial a été perdu à 20:41:39 GMT (22:41:39 CEST), le 21 juin, à une altitude de 80 km, a informé l’ESA.
Après une déconnexion impeccable de la Station spatiale internationale lundi à 14h46 GMT (16h46 CEST), le véhicule de transfert automatique (ATV) a volé en solo tandis que son centre de contrôle de mission à Toulouse, en France, l’a préparé pour sa fin ardente.
Les morceaux survivants tels que l’adaptateur d’amarrage et les moteurs principaux conçus pour résister à la chaleur extrême ont frappé l’océan à environ 21h GMT (23h CET), le 21. Il n’y avait pas de matières dangereuses à bord de l’ATV.
La rentrée destructive s’est passée exactement comme prévu sur une zone inhabitée du Pacifique sud, à environ 2500 km à l’est de la Nouvelle-Zélande, 6000 km à l’ouest du Chili et 2500 km au sud de la Polynésie française.
via federalspace