LA CLASSE « ASTRO » de 5e, créée cette année au collège Notre-Dame-Saint-Sigisbert, compte 24 élèves enthousiastes. Cette classe « projet » est parrainée par le dessinateur de BD belge Pierre-Emmanuel Paulis. Abir Marina, professeur de mathématiques…

une surveillance des données de tous les instants...

LA CLASSE « ASTRO » de 5e, créée cette année au collège Notre-Dame-Saint-Sigisbert, compte 24 élèves enthousiastes. Cette classe « projet » est parrainée par le dessinateur de BD belge Pierre-Emmanuel Paulis.

Abir Marina, professeur de mathématiques, partage avec ses élèves sa passion pour la recherche. « Ils ont fait un travail incroyable. Ils ont acquis un bagage scientifique extraordinaire et une grande culture dans le domaine spatial », a-t-elle souligné devant Mme Durteste, directrice adjointe, et M. Laroque, chef de l’établissement, et de nombreux parents réunis sur le terrain de l’Aéro-club du plateau de Malzéville.

Samedi matin, donc, élèves d’Astro et radioamateurs du Doubs confondus étaient prêts à lancer le ballon stratosphérique « Planète Sciences-CNES » (les deux parrains du projet). Cette nacelle expérimentale est chargée d’étudier la température, la pression, l’humidité et la luminosité à 30 km de hauteur, dans la stratosphère. C’est l’un des trois projets sur lesquels les collégiens ont travaillé cette année.

Ils ont commencé par la construction de satellites, ont expérimenté, via un simulateur, un voyage astronautique à l’Eurospace Center (Belgique) et enverront avant la fin de l’année des bouteilles d’eau-fusées propulsées à 200 km/h.

A 11 h, le ballon supportant la nacelle s’élevait dans les airs, poussé par un vent violent vers l’Allemagne, suivi par le GPS des radioamateurs. L’engin est monté à 26 kms de hauteur et a atteint l’Allemagne dans l’heure.

Tous les élèves d’Astro notaient au fur et à mesure les relevés émis par le matériel de la nacelle : « La nacelle devrait atteindre la région de Kaiserslautern, à 200 km à vol d’oiseau, avant que le ballon éclate. D’ici là, elle nous aura envoyé de nombreuses données sur la stratosphère ! »

via Est Républicain édition Nancy du 20/6/2011


Ci-dessous la traditionnelle photo de la récupération:

de G a D : F4FXL, son YL, F1ULQ, F4FDW