Encadrés par un membre de Planète Science, les élèves de CM1 de Jacques Guillaume libèrent le ballon. Ils sont très attentionnés au bon déroulement du lancement de leur travail./Photo J.-P. D.

En effet, dans le cadre d’un travail scolaire depuis le début de l’année, ils étaient au top pour effectuer le lancement du ballon-sonde. Le temps d’un après-midi, la pelouse du stade de foot-athlétisme (proche de l’école) est devenue une base, et ce qui n’était qu’un projet a été concrétisé, après que la classe est passée par Toulouse pour mieux comprendre ce qui allait être fait et ce pendant deux journées. Donc une affaire bien mûrie, bien préparée et travaillée.

Nous n’avons, pour le moment, pas de nouvelles du ballon mais, en classe, grâce à l’informatique, le professeur des écoles et ses élèves ont travaillé sur les courbes obtenues grâce au « kiwi », alors pour les curieux, un peu de patience, on vous tient au courant rapidement.

Il est à noter que pour cet événement, les élèves ont reçu la visite d’Erick Barrouquère-Theil, adjoint au maire de Séméac en charge des affaires scolaires. Les enfants, très engagés dans ce projet, ont fait une relation de celui-ci en détaillant toutes leurs questions qui ont motivé leur curiosité de savoir ce qui se passe en dessus de nos têtes (pourquoi et comment les nuages changent-ils de forme, pourquoi en montagne l’air se fait plus rare, etc.)

Nicolas, Clémence et Anna nous ont parlé plus précisément de l’équipement du ballon, du matériel présent dans la nacelle et son rôle, mais aussi de questions qu’ils se posent.

Nul doute que, très rapidement, ils nous appelleront pour nous livrer les secrets de leurs investigations.

via ladepeche.fr