Après la tentative infructueuse du 11 juin de rejoindre Paris, l’avion solaire de Bertrand Piccard et André Borschberg ont décoller de Bruxelles ce matin à 5 heures10 et devrait atterrir au Bourget vers 21 heures (heures locales).
Vers 11h30 ce matin, Solar Impulse survolait les environs d’Epernay, au sud de Reims, dans le nord de la France.

Le vol se déroule sans encombre, les batteries sont suffisamment chargées.
l’avion solaire n’atterrira pas avant 21h30 à Paris (à moins d’un changement de plan toujours possible).
C’est un choix stratégique destiné à éviter au maximum les turbulences. Durant la journée, la terre chauffe ; or, on sait que la chaleur monte. Mais celle-ci ne s’élève pas de façon régulière et les zones les plus chaudes – par exemple le toit d’un hangar, une autoroute ou une gare – vont générer des bulles d’air ascendantes qui risquent de déstabiliser l’avion. Or, ce risque s’atténue avec le coucher du soleil.

Deuxièmement, le trafic aérien est très intense jusqu’à 21h00, tout particulièrement au-dessus de Charles de Gaulle. Or, pour parvenir au Bourget, le HB-SIA doit passer très près des axes d’approche et de décollages de Charles de Gaulle, une zone de trafic intense et donc aussi de fortes turbulences, la trainée générée par les ailes des avions pouvant se manifester plus de dix minutes après leur passage.

info de F1NVW

Solar Impulse en direct sur Twitter:


Voir nos infos précédentes sur Solar Impulse.

TV en direct sur le site de Solar Impulse .